règles de survie

Nous allons à présent nous pencher sur les deux règles de base lorsque l'on se trouve en situation dégradée : celle des "3" et celle des "6 C".....rien de compliqué rassurez-vous !

la règle des "3"

le "3" est un moyen mémo-technique qui vous permettra de vous souvenir de vos vraies priorités en situation dégradée.
En moyenne,on peut survivre:
- 3 secondes à l'inattention :par exemple , regarder son portable en voiture peut vous coûter la vie ... vous voyez le principe ?
- 3 minutes sans oxygène dans les centres vitaux.
- 3 heures sans régulation thermique.
- 3 jours sans boire.
- 3 semaines sans manger.
On se retrouve réellement en situation dégradée lorsque l'on ne peut plus assurer/régler l'un de ces problèmes, clairement :
- si je deviens incohérent,
- si j'ai trop froid ou trop chaud et que je ne peux pas y remédier.
- si j'ai soif et que je n'ai rien à boire et pas les moyen d'en trouver rapidement.
- si j'ai le ventre vide depuis longtemps et que je n'ai pas de solution pour y remédier.

ATTENTION:   Les valeurs données sont des moyennes maximales,  2% d'eau perdues dans le corps et c'est 10/15% de moyens physiques et psychologiques en moins, n'attendez pas le dernier moment pour vous remettre en question et éventuellement reconnaître que vous êtes dans une situation qui devient compliquée (on est là dans "l’attitude" évoquée plus haut) .

La règle des "6" "C"

 - 1:  couvrir
-2: contenir
-3: combustion
-4: couper
-5: cordelette
-6: communiquer

avec le numéro "1" :   on se couvre , donc on peut se protéger du chaud et du froid ,  avec une couverture de survie de bonne qualité.
avec le numéro "2":   on a un contenant d'eau ,donc on limite la déshydratation.  En prenant une gourde métallique , c'est l'idéal.
avec le numéro "3":  on a de quoi faire du feu , donc on limite le risque d'hypothermie en se munissant d'un briquet que l'on porte à l'abri de l'eau.
les "4" et "5" :  sont des éléments de confort pour assurer le feu et l'abri . Un bon opinel et de la cordelette nylon iront parfaitement.
avec le numéro "6" :   on peut communiquer, si l'on a un sifflet et une lampe à leds ,cela peut faire la différence lorsque l'on vous cherche.
Tout ce matériel n'est pas onéreux et peut vous sauver la vie,  n'oubliez pas qu'une simple randonnée peut se transformer en cauchemar,  ce n'est pas de la paranoïa mais juste du bon sens. 
De même, portez des vêtements cohérents avec votre lieu d'évolution, ils sont votre première couche de protection.
Dernière chose importante:   prévenez des proches (ou autres) de votre lieu de randonnée et de l'heure et date de votre retour prévus,  plus vite des recherches se mettent en place plus vous aurez de chances de vous en sortir sans problème majeur.

 page suivante : l'eau et le feu