survivre à une nuit dehors

 

Passons à une situation concrète et à la conduite à tenir en cas de nuit d'urgence dehors :


Une fois la situation dégradée avérée, vous êtes certain d'être perdu et il se fait tard, ou encore vous êtes blessé (entorse cheville par exemple) et vous ne pourrez pas retourner à votre voiture .... Bref, c'est la mouise.
Vous allez donc devoir passer la nuit dehors...


Commencez par vous poser afin de ne pas dépenser inutilement de l’énergie,de plus la panique conduit souvent à l'accident et ce n'est vraiment pas le moment .
Ensuite posez vous des questions cohérentes :
- "ai je prévenu de l'endroit où je me trouve?",
- "suis je attendu à la maison?"
- "mon véhicule est il visible par d'éventuels promeneurs?" etc...
Autant d'éléments qui le lendemain vous aideront à prendre une décision: "bouger ou rester".


Fouillez vos poches et faites le point sur ce que vous avez à disposition, on a parfois plus que ce à quoi l'on pense, du gel hydroalcoolique par exemple est un excellent allume-feu.
Anecdote réelle: Il y a eu le cas il y a quelques temps d'un homme perdu qui a failli mourir d'hypothermie alors qu'il avait des allumettes sur lui ....non fumeur il n'y a pas pensé, il les avait récupérées dans un restaurant ...
Bon, la nuit va être longue et sans sommeil ,sachez le.... selon la saison ce sera forcément plus ou moins "facile" ....

 

Trois solutions:
Vous avez du feu, ..........ou pas.
N'imaginez pas faire un feu à l'archet ou en frottant des cailloux si vous ne l'avez jamais fait avant,vous allez vous épuiser et vous saper le moral par la même occasion.

 

1/vous n'avez pas de feu:
Isolez vous du sol (poser votre postérieur sur votre sac , une bûche ou autre) ,
abritez vous du vent le mieux possible (arbre, buisson, dénivellation)
mettez votre veste ou ce que vous pouvez sur vos épaules,nuque et tête.
Penchez vous en position fœtale...

 

2/vous avez du feu:
La méthode la plus simple et efficace vas consister à vous isoler du sol ,
puis vous abriter du vent le mieux possible, ensuite,penchez vous en position fœtale assise et faire votre petit feu à vos pieds ...(attention à vous évidemment) .Pour le feu, faites-le PETIT .
Prenez du bois mort en "hauteur", évitez tant que possible de ramasser le bois au sol, il sera très certainement humide ou mouillé .
Prévoyez d'en collecter beaucoup, une nuit c'est long,
Si vous voulez quelques heures de chaleur ne lésinez pas à la tâche.

 

3/ vous avez un kit minimum sur vous:
Là ça va déjà vous sembler (un peu) moins long.
Isolez vous du sol , abritez vous du vent le mieux possible,
mettez votre couverture de survie ou votre poncho sur vous,
allumez votre bougie et placez là à vos pieds ....
Cette méthode s'appelle "la position de la tortue", elle permet d'obtenir jusqu'à 15 degrés de plus qu'à l'extérieur .
IMPORTANT:   Pensez à garder une ouverture pour éviter l’empoisonnement au monoxyde de carbone dégagé par la bougie.

 

On retrouve notre pyramide dans cet exemple :
-l'attitude (pas de panique, point fait)
-les connaissances (isolation du sol, s'abriter du vent tant que possible, position de la tortue)
-le physique (une bonne condition vous aidera à mieux supporter le froid)
-le matériel, poncho, briquet, bougie ...

 

Partir ou rester?

Nous venons de voir une situation de nuit d'urgence, à présent nous allons parler de la décision à prendre quant au fait de rester sur place et attendre ou bien partir pour retrouver les siens.
 1 - Si vous avez prévenu vos proches et que les secours sont assurément à votre recherche, ne bougez pas, cherchez avant tout à VOUS SIGNALER ...
Tous les moyens sont bons :
- faire de la fumée
- étaler tous vos effets de couleurs vives au sol dans une zone dégagée
 2 - Si vous choisissez de bouger, faites le UNIQUEMENT si vous savez que vous n'avez aucune chance d'être recherché.
N'oubliez jamais le ratio énergie dépensée/réelle utilité de l'action engagée.
Très souvent ce ratio n'est pas bon du tout.
Mieux vaut rester sur place et tenter de se faire remarquer.
Si toutefois vous décidez de bouger:
- laissez des indices VISIBLES de la direction prise, et laissez des indices en permanence sur votre chemin.
- Marchez lentement,sans précipitation , il faut absolument éviter un sur-accident ,
- n'oubliez pas qu'il va falloir vous hydrater et conserver votre température ( voir règle des "3").

 

page suivante : l'influence négative des shows TV